Interdiction des thérapies de conversion

Interdiction des thérapies de conversion

Date :

L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité l’interdiction des thérapies de conversion. Je salue cette avancée majeure pour les droits des personnes LGBTQI+ qui nous permet de réaffirmer ensemble : il n’y a rien à guérir !

J’adresse mes félicitations à ma collègue Laurence Vanceunebrock, rapporteure qui a porté ce texte ! Définitivement adopté, ce texte crée un nouveau délit dans le code pénal punissant les thérapies de conversion d’au moins deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Les peines pourront grimper à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende en cas de circonstances aggravantes.

Je suis à votre écoute

Assemblée Nationale
126 rue de l’Université
75007 Paris
Téléphone : 01 40 63 50 71
Téléphone : 01 40 63 69 71